Comment fonctionne une ensileuse ?

L’ensileuse sert à récolter du fourrage destiné à l’ensilage. Elle coupe, hache et achemine la récolte dans une remorque. Son fonctionnement dépend du type de machine, automotrice ou traînée par un tracteur. Pour savoir comment l’utiliser, découvrez tout ce qu’il faut savoir sur l’ensileuse dans cet article.

Qu’est-ce qu’une ensileuse ?

Une ensileuse désigne une machine agricole utilisée pour la récolte du fourrage vert ou préfané en coupe fine en vue de l’ensilage. Elle est aussi connue sous le nom de faucheuse-hacheuse-chargeuse ou de récolteuse-hacheuse. Cet engin est capable de couper, de hacher et de charger la récolte dans une remorque en un seul passage. Il comprend différentes parties : la tête de récolte, le système d’alimentation, l’inverseur d’alimentation, le détecteur de métaux, le hacheur à tambour, l’affûteuse incorporée et la transmission hydrostatique. Il s’équipe également de différents matériels comme un bec à maïs rotatif ou un pick-up pour l’ensilage.

Les ensileuses peuvent être utilisées avec 4 têtes différentes : barre de coupe directe, tête de récolte à becs, ramasseur d’andains ou tête de récolte à tambours. La barre de coupe directe permet de récolter les fourrages sur pieds. La tête de récolte à becs composée de 3 à 8 rangs est utilisée pour la récolte des plantes semées en ligne comme les maïs. Le ramasseur d’andains sert à récolter les graminées et les légumineuses après ressuyage et préfanage. L’utilisation de la tête de récolte à tambours permet de récolter les différentes plantes.

Une ensileuse existe en une large gamme de modèles. De manière générale, elle présente les caractéristiques suivantes :

  • Puissance du moteur : entre 220 et 475 chevaux environ soit entre 160 et 350 kW ;

  • Vitesse de travail : entre 4 et 12 km/h ;

  • Débit instantané : entre 50 et 500 tonnes/heure selon le type de cueilleur.

Si l’utilisation de cette machine de récolte de fourrage vous intéresse, cliquez ici pour en savoir plus.

Comment fonctionne une ensileuse ?

Le fonctionnement de l’ensileuse peut varier en fonction du type d’engin. L’ensileuse à fléaux est utilisée pour la récolte en vert coupe le fourrage par lacération autour d’un rotor, puis l’achemine vers la remorque par une tuyère d’éjection. Cette machine existe en deux modèles, l’ensileuse à fléaux à simple coupe et l’ensileuse à fléaux à double coupe. Les ensileuses à coupe fine ou à couteaux sont des modèles automoteurs permettant de réaliser un hachage fin grâce à sa tête de récolte, son système de hachage et sa soufflerie. Certains modèles sont équipés d’un ventilateur qui assure l’éjection de la récolte vers lune trémie de stockage.

De manière générale, une ensileuse automotrice récolte le fourrage en deux étapes : le hachage et l’acheminement dans une remorque. En principe, les plantes sont directement récoltées sur pied sans être andainées ni fauchées. La récolte est acheminée jusqu’à au tambour grâce à des rouleaux ameneurs. Ensuite, la machine passe au hachage qui est assuré par un tambour hacheur rotatif transversal équipé d’un contre couteau et de couteaux et tournant à une vitesse de 100 km/h environ. Après le hachage, la récolte arrive à la soufflerie. Elle est ensuite éjectée dans une goulotte pour finalement atteindre la remorque. En vue de l’ensilage, elle est tassée, broyée et fanée.

Les différentes pièces assurant le fonctionnement de l’ensileuse

Pour fonctionner correctement et efficacement, une ensileuse comprend différentes pièces. Elle s’équipe notamment d’un groupe d’alimentation qui garantit le transfert de la récolte du bec au rotor de coupe. Cette machine agricole peut également être constituée de plusieurs rouleaux comme :

  • Les rouleaux inférieurs qui protègent le rotor des corps étrangers ;

  • Le rouleau détecteur qui détecte les métaux entrants afin de prévenir les éventuels dommages au niveau du système de coupe ;

  • Le rouleau lisse qui assure la compression du flux entrant ;

  • Le rouleau inférieur intermédiaire qui contribue à la compression du flux pour fournir un effet de coupe plus important.

L’ensileuse est également constituée d’un système d’affutage qui assure un hachage efficace en affûtant les couteaux du rotor. Pour assurer le transfert de la récolte vers l’éclateur, elle comprend un canal de transition. Recevant une quantité importante de matière abrasive, cet élément doit souvent être contrôlé et remplacé. Selon le modèle, la machine se compose d’un éclateur de grains qui permet d’éclater les grains afin d’assurer la qualité de l’ensilage. Elle est aussi dotée d’une soufflerie qui a pour mission de pousser la récolte vers la goulotte d’éjection. Cette dernière assure l’éjection de la récolte vers la remorque.